Le numéro 10

 

PHASE OFFENSIVE 

En général, je suis convaincu que le trois-quartiste doit avoir une technique individuelle de très haut niveau liée en plus à une intelligence tactique. Ce sont des joueurs « coffre-fort », avec le « numéro » mais qui surtout sont capables de déstabiliser les organisations défensives grâce à une intuition imprévisible. 

On a déjà remarqué que ce type de joueur essaye de rester entre la ligne médiane et le milieu de terrain offensif et essaye de trouver de l’espace pour appliquer une verticalité basse et de moyenne longueur. Il est essaye (surtout quand il passe le ballon à ses médianes) de rester dans le milieu du terrain en se démarquant dans des espaces très serrés. Si d’un coté il est en effet difficile de lui passer le ballon en avant, il est aussi vrai qu’une fois qu’il le reçoit, il devient très dangereux pour les adversaires. Même si le trois-quartiste tourne le dos aux adversaires, avant qu’il puisse toucher le ballon il a déjà clair toute la situation autour de lui : il comprend quand il peut s’arrêter pour se tourner en un seul mouvement.

Tattica IT-01Tattica IT-02Tattica IT-03

Le fait de comprendre ce qui se passe derrière lui permet de lire rapidement les mouvements des attaquants pour les pouvoir servir promptement, avec précision et de la meilleur façon possible pour finaliser l’action. Les trois-quartistes deviennent des protagonistes de l’assist, car ils permettent aux attaquants de faire but. La moyenne d’assist effectués et le pourcentage du total des assist faits sont un indicateur très utile à évaluer la performance du trois-quartiste. Le 25% est l’apport des trois-quartistes aux assist d’une équipe:

ASSIST
  Moyenne Incidence
BAGGIO R. 2,0 33,7%
PIRLO 1,9 32,2%
RUI COSTA 2,8 29,4%
ZIDANE 2,8 26,5%
VERON 2,4 25,4%
FIOR 1,8 24,7%
SEEDORF 2,4 24,6%
LOCATELLI 1,5 23,7%
COZZA 1,4 22,3%
ZAULI 1,4 17,9%
MICOUD 1,5 16,8%
  1,99 25,2%

Au-delà de Baggio (33,7 du total des assist du Brescia) et Pirlo (32,2% par rapport aux minutes jouées), facilités par la différence technique par rapport aux autres, les plus efficaces (en considération de l’équipe dans laquelle ils jouent) ont été Rui Costa e Zidane. 

Voici les zones dans lesquelles le portugais ha fait un assit dan cette saison:
zone-01
Et voici d’où par contre le français a permit à ses compagnons de faire but::
zone-02

Un autre moyen de faire du trois-quartiste regarde la possibilité de se déplacer sur les cotés (presque vice-versa pour les gauchers). Il le fait de façon naturelle, sûr de ses qualités. Habituellement il le fait pour garder le ballon : à l’intérieur de ces « carrés »  d’espace, limite de la ligne latérale, le trois-quartiste est très porté à faire du « torello » (série de passage de ballons très serrées) pour trouver ensuite des solutions dans le coté opposés.

Tattica IT-04Tattica IT-05Tattica IT-06

Pour les droits c’est naturel d’aller à gauche (vice-versa pour les gauchers) pour pouvoir rentrer au milieu en exhibant et une passe décisive avec un lob, des centrer, des filtrants ou change-jeu en lançant loin le ballon. Cette aptitude est propre des numéros 10 qui sont capables sur les couloirs (à peine il leur est possible, avec le corps qui est déjà vers l’intérieur du terrain). Et arriver à centrer du fond est intéressant : à ce propos il faut remarquer que la position de départ (au milieu du terrain) n’est liée pas du tout aux centres effectués, mais dépend plutôt des caractéristiques personnelles:    

CENTRE SUR ACTION QUI PART DU FON
  Moyenne Incidence
COZZA 1,9 25,7%
RUI COSTA 3,2 23,3%
FIORE 2,2 21,9%
ZIDANE 2,3 18,5%
SEEDORF 1,8 17,3%
BAGGIO R. 1,4 17,1%
PIRLO 1,1 13,7%
VERON 1,4 10,3%
MICOUD 1,1 9,3%
LOCATELLI 0,7 8,2%
ZAULI 0,6 7,5%
  1,60 15,7%

Zauli et Micoud, par exemple, vont difficilement centrer du fond même s’ils se retrouvent souvent à toucher les ballons en position externe. Quand la situation est bloquée, si par exemple un trois-quartiste se fait porter malade, il peut arriver qu’il revienne en arrière pour chercher le ballon puisqu’il a besoin de faire sentir le plus possible sa présence charismatique.  Il est en fait un joueur recherché par tous les compagnons, donc même s’il se trouve en arrière il est non seulement capable de maintenir le ballon, mais de faire partir les actions les plus compliquées ou de lancer (come le quarterback du football américain) les attaquants. C’est pour cela que parfois on met un trois-quartiste ensemble à l’un des attaquants rapides qui courent en profondeur.

Tattica IT-07Tattica IT-08

A tale scopo è interessante notare come i trequartisti distribuiscono i passaggi tra: passaggi di media-corta lunghezza (filtranti o pallonetti) e passaggi lunghi. Emergono evidenti diversità: vi sono giocatori come Zidane o Locatelli che non amano affidarsi a lanci lunghi preferendo giostrare in spazi stretti con passaggi o dribbling; altri, come Fiore o Veron, che invece si affidano spesso e volentieri al calcio lungo.

REPARTITION DES BALLONS JOUES

  Filtrants + lobs Longs
ZIDANE 52% 9%
LOCATELLI 50% 9%
SEEDORF 55% 12%
MICOUD 60% 12%
RUI COSTA 50% 14%
BAGGIO R 56% 17%
ZAULI 48% 17%
COZZA 47% 20%
PIRLO 55% 21%
FIORE 51% 25%
VERON 57% 28%
  53% 17%

 
Voici la densité de longs passages faits par Veron:
zone-03
Et voilà ceux effectués par Fiore:
zone-04

Le trois-quartiste est aussi un joueur capable de créer une supériorité numérique dans la manière la plus facile/difficile du foot : à travers le dribbling. Ce sont des joueurs très sur d’eux-mêmes, froids et qui ont la capacité e mettre l’adversaire en difficulté et sont aussi capable de se débrouiller des situations difficiles.

L’enquête statistique nous dit qu’en moyenne ils en font le 21,4% (toute l’équipe) et que Rui Costa est très efficient. 

DRIBBLES
  Moyenne Incidence
RUI COSTA 6,8 27,0%
COZZA 5,4 24,8%
PIRLO 5,1 23,9%
FIORE 4,2 22,2%
SEEDORF 5,6 22,2%
ZAULI 5,6 22,0%
LOCATELLI 5,4 21,0%
ZIDANE 6,4 19,9%
VERON 3,7 19,1%
BAGGIO R. 3,9 18,4%
MICOUD 3,5 14,4%
  5,05 21,4%

Il s’agit d’un index très utile pour définir les caractéristiques d’un joueur : il y a celui qui est expert du « court » et qui aime affronter l’adversaire en dribbling (comme Zauli, Locatelli et Cozza), qui par contre reconnait dans le passage le moyen le plus efficace de se rapprocher à la zone des adversaires : Comme on a déjà remarqué sur le tableau qui décrivait les passages longs, Veron a un rapport dribbling/ballons joués inférieure à 4% contre l’11% de Zauli.

DRIBBLES / BALLONS JOUES
  Moyenne
ZAULI 11,0%
LOCATELLI 9,2%
COZZA 9,1%
SEEDORF 8,8%
RUI COSTA 8,7%
ZIDANE 7,6%
PIRLO 7,5%
BAGGIO R. 6,4%
FIORE 6,4%
MICOUD 5,6%
VERON 3,9%
  7,7%

Parfois ces joueurs sont critiqués pour le fait chercher peu la conclusion personnelle : le numéro de finalisations par rapport au nombre d’assist peut être un indicateur utile pour évaluer la prédisposition à la conclusion d’un trois-quartiste:

Distribution assist, finalisation

  Assist finalisation
COZZA 30% 70%
ZAULI 42% 58%
BAGGIO R. 43% 57%
MICOUD 44% 56%
ZIDANE 45% 55%
FIORE 45% 55%
VERON 45% 55%
RUI COSTA 49% 51%
PIRLO 53% 47%
LOCATELLI 56% 44%
SEEDORF 57% 43%
  46% 54%

Selon ce qu’on peut noter du tableau, parmi les 11 Cozza est le plus égoïste ayant un numéro de conclusion double par rapport au numéro des assist, voyons avec quelles positions. Seedorf et Locatelli sont par contre ceux qui recherchent moins la conclusion personnelle.

C’est important que les trois-quartistes sachent foncer aussi en profondeur pour faire des passages importants et décisifs. Ils peuvent se trouver derrière aux adversaires du centre, dans l’espace libre entre la ligne défensive ennemie et le milieu du terrain. Ou bien, vraiment en profondeur dans l’espace laissé libre pour une verticalisation basse ou haute.

Tattica IT-09Tattica IT-10

Tattica IT-11Tattica IT-12

Les trois-quartistes ont de cette manière-ci une entente parfaite avec les autres joueurs doués techniquement et servent sur un plateau d’argent des ballons importants pour tous. Leur charisme et leur amour propre permet d’être très capables à jouer en étant arrêté (voir R.Baggio, Veron, Zidane).  

 

GRAPHIQUE PHASE OFFENSIVE DANS CERTAINS MODELES DE JEU

offensivo-1.1

offensivo-1-2

 

Please, enter your name
Please, enter your e-mail address Mail address is not not valid
Please, enter your message